Un autre témoignage

12 Oct 2020

Je suis un homme de 38 ans et père de deux enfants de 5 et 7 ans.

J’ai les yeux marrons, je ne porte pas de lunettes et n’ai aucun antécédent médical particulier.

 

Le 17 août 2020, à l’occasion d’un rendez vous chez un ophtalmologue pour faire un simple bilan ( à l’approche de 40 ans, et passant un certains temps devant des écrans, je me suis dit que des lunettes de repos pourraient devenir utiles), il m’a fait un fond d’oeil et a découvert une masse dans mon oeil gauche. 

Ma vision n’étant pas du tout dégradée ( 10/10° ) cette découverte fut totalement fortuite. J’avais toutefois remarqué depuis quelques mois que j’avais l’oeil un peu rouge, des vaisseaux sanguins de surfaces étaient un peu gonflés, mais rien d’inquiétant, cela arrive parfois et passe avec le temps.

 

Le lendemain, je suis allé sur les conseils du praticien au CHU de Montpellier pour plus d’investigations.

Les examens ont confirmé l’existence d’un mélanome de la choroïde dans mon oeil gauche. On m’a demandé de faire des examens complémentaires :

IRM, Pet Scan, Scanner et Echographie du foie se sont révélés négatifs : aucune métastase détectée dans mon organisme. Ouf !

 

Ce type de mélanome étant très rare ( 500 cas en France par année ), il est traité uniquement par des spécialistes situés à Nice et à Paris. Dans mon cas j’ai choisi de me faire soigner à Nice.

 

Le 1er septembre, je me suis  rendu à Nice pour rencontrer le Dr Maschi, ophtalmologue spécialiste des mélanomes choroïdiens, qui a confirmé le diagnostic et le positionnement favorable de ce mélanome, très antérieur et bien éloigné du nerf optique et de la macula.

Le Dr Maschi est vraiment une spécialiste dans ce domaine, très à l’écoute et claire dans ses explications, elle a l’habitude de traiter ce type de cas.

Elle me présente le traitement : il se fera par proton-thérapie au cyclotron Antoine Lacassagne à Nice, avec une étape préalable de clips de repérages.

 

On m’a posé ces clips sous anesthésie générale le vendredi 18 septembre au CHU Pasteur à Nice, opéré par le Dr Maschi. Je suis rentré le 17 à 14h et en suis sorti le 19 à 10h. Le personnel de l’hôpital a été top, et les lieux sont plutôt agréables (pour un hôpital ). 

 

L’opération s’est bien passée et est pratiquement indolore. L’oeil est enflé et rouge au début, la vision très limitée, mais cela évolue très rapidement. Je doit mettre des gouttes matin, midi et soir ainsi qu’une pommade de vitamine A.

Au bout d’une semaine l’oeil est encore rouge, mais on peut reprendre une activité normale, même si une gêne de type grain de sable dans l’oeil persiste quelques jours de plus.

 

J’en suis là aujourd’hui.

 

La proton-thérapie est prévue à Nice du 4 au 16 octobre ( une semaine de préparation + 4 séances de 15 secondes de rayons ). Je séjournerai à la Consolata.

 

Le suivi consistera par la suite à revoir tous les 6 mois le Dr Maschi en consultation ainsi qu’un IRM cérébral et une échographie hépatique de contrôle à la même fréquence. Un suivi par un ophtalmologue de proximité est également souhaitable ainsi que des piqûres dans l’oeil tous les mois ( du même type que pour prévenir la DMLA ) pour prévenir une inflammation est conseillé.

 

 

Aujourd’hui le moral est bon, je me sens chanceux d’avoir découvert cela rapidement et de manière fortuite sans qu’aucune dégradation de la vision ne se soit fait sentir. Ma prise en charge aura été rapide et efficace. J’ai hâte de finir le traitement et de reprendre une vie normale.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Copyright © ANPACO 2018 | Mentions légales | Création Guillaume Suarez 1formatiK
avec les documents transmis par Mme Dellis, Présidente de l'association
  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now