Témoignage # 25

Au cours du mois de mai 2019, j’ai perçu quelques petits soucis sur mon œil gauche. Il me semblait que ma vue baissait sensiblement mais pas de façon significative et de ce fait je ne me suis pas inquiétée. Je n’ai pas envisagé de consulter.


Le 3 septembre 2019, au réveil je constate un voile gris sur mon œil gauche.


Le 4 septembre, inquiète de la situation je me rends en consultation aux urgences de MOULINS (03) mon ophtalmologiste étant en congé. L’ophtalmologiste m’ausculte, perce un petit bouton blanc situé à l’intérieur de la paupière inférieure gauche. Un peu de liquide s’épanche. Ce praticien ne me dit rien de spécial, me prescrit un collyre et me dit que ma vue va revenir dans les jours à venir.


Les jours passent mais la situation ne s’améliore pas.


Le 11 septembre je retourne consulter aux urgences, en effet non seulement ma vue ne revient pas, mais elle devient de plus en plus opaque.


Le praticien procède à un fond de l’œil et me diagnostique un décollement de rétine, alors que rien dans mon vécu journalier ne pouvait évoquer une situation en rapport avec cette pathologie. Il m’oriente immédiatement vers les urgences ophtalmologistes au C.H.R.U (63). Après un nouveau fond de l’œil, il constate un décollement de rétine provoqué par une tumeur.


Je suis immédiatement orientée vers le docteur BONNIN qui exerce en cabinet privé à COURNON D’AUVERGNE (63)


Le 13 septembre, le monde s’effondre sous mes pieds, le docteur me diagnostique un mélanome malin d’un diamètre de 19mm sur 12mm.


Avant d’évoquer tout traitement, je subis une batterie d’examens – 17 septembre pet scan - 18 gynécologue - 19 IRM cérébral – 20 scanner


A l’issue des examens et au vu des résultats, le docteur BONNIN me reçoit afin d’évoquer l’avenir. La tumeur s’est développée, le décollement de rétine est total. La perte de vue est irréversible. Au vu des propositions et conseils du docteur BONNIN j’accepte l’énucléation qui a lieu le 03 octobre. La tumeur est un mélanome choroïdien. Sortie de l’hôpital le 4.


Je remercie l’association Anpaco qui m’a mis en relation avec un Mr qui a subi également une énucléation et qui a pu me rassurer au niveau de la prothèse.


Seul bémol j’aurai aimé être mis en relation avec l’association avant l’énucléation.

Aujourd’hui je commence une nouvelle vie avec un œil en moins et la volonté de mener un combat afin de m’adapter à cette nouvelle situation. J’ai ma prothèse et une autre étape est en cours : l’acceptation.

Je tiens à remercier le docteur BONNIN pour son accueil sa capacité à écouter le patient et répondre aux questions voire les anticiper.


Je remercie également tout mon entourage pour leur soutien tout au long de cette épreuve.


C.M.-B.

Copyright © ANPACO 2018 | Mentions légales | Création Guillaume Suarez 1formatiK
avec les documents transmis par Mme Dellis, Présidente de l'association
  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now