Témoignage #57

"En septembre 2021, à l’age de 48 ans, je m’aperçois que j’ai une tache noire dans la partie blanche de mon oeil gauche. Tout à fait à gauche de l’œil et qui n’est donc visible que quand je regarde à droite.

Je me dis que ça doit simplement être un vaisseau qui a claqué, mais comme c’est légèrement douloureux au touché, je décide d’aller consulter un ophtalmologue (je n’en ai pas d’attitré).

La consultation se passe comme suit: je vais avec mon mari qui reste m’attendre dans la salle d'attente pendant que je suis en consultation.

L’ophtalmologue cherche, puis comme il ne trouve pas il prend la lentille 3 miroirs, et là se lève d’un bond et va chercher mon mari dans la salle d’attente et ne s’adresse pas à moi.

« Il faut l’emmener vite aux urgences! » Il panique. Il prend son téléphone appelle un collègue essaye de savoir si il faut m’envoyer à Villejuif ou à Curie. puis lorsque je demande ce que j’ai, il fini par dire

« je crois que c’est un mélanome choroïdien ».

On va a Curie qui ne prend pas d’urgence, mais après plusieurs coups de téléphone, j’obtiens un rendez-vous avec le Docteur Christine Levy.

Après plusieurs examens, la décision est prise de me traiter par Curiethérapie pour ne pas endommager les glandes lacrymales, et puisque la tumeur est de taille « moyenne » .

Je suis hospitalisé 15 jours après pour une durée de 5 jours sous curiethérapie et en isolement (avec des visites permises) à cause des radiations.

C’est le docteur Denis Malaise qui procède à la mise en place du disque d’iode.

Il me sera ensuite enlevé par le docteur Levy.

Depuis, je souffre d’angoisses chroniques à cause des métastases au foie don’t on m’a prévenu qu’elles pouvaient apparaitre jusqu’à 10 ans après le traitement local de l’oeil.

Je ne sais pas quels sont les traitements, je ne sais pas le taux de survie, et on me répond « il sera temps de voir quand elles apparaitront ». "


V.C.