top of page

Témoignage #68

Fin août 2021, visite classique pour réévaluer mes lunettes, je suis juste presbyte. L'ophtalmo est une jeune remplaçante, et c'est elle qui remarque ce grain de beauté dans l'œil, elle me signale que c'est à surveiller, et me donne rendez vous pour 2 mois après. A ce rendez vous, mon ophtalmo me fait tous les examens nécessaires et me prévient qu'elle envoie tout directement à Paris, au centre Marie Curie. Elle m'apprend qu'il n'y a que 2 centres , Paris ou Nice. Nous choisissons Paris, pour raisons familiales, et j'y suis convoquée mi décembre.


Le professeur Cassoux me confirme qu'il s'agit d'un mélanome uvéal et m'explique le déroulement qui va suivre.

Début janvier, on me pose 4 clips dans l'œil, et je reviens 15 jours plus tard pour la fabrication du masque. puis 10 jours après je reviens pour les rayons qui vont à voir lieu à Orsay.

Lors de la 1ère séance, le médecin s'aperçoit qu'un clip est détaché (il me dérangeait beaucoup) donc 2 jours après, sous anesthésie locale, il a été recousu, et on a attendu 1 semaine pour attaquer les protons. (Chaque matin, un taxi venait me chercher et me ramenait une fois la séance terminée, trajets pris en charge par la sécurité sociale. )

Ces clips m'ont irrité l'œil pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'on me les enlève sous anesthésie locale, et que les derniers fils tombent . Finalement , j'ai été vraiment soulagée à partir de fin mai. Puis vers le 20 juin, ma vue est devenue floue, ce qui m'a inquiétée, et mon ophtalmo m'a reçu tout de suite ; il s'agit d'un "épanchement" derrière l'œil, qui paraît il , n'est pas grave, et que je soulage avec des gouttes pour bien hydrater.

Le suivi est très précis : tous les 3 mois chez mon ophtalmo, et 2 fois par an à l’institut Curie, A ma dernière visite, le professeur Cassoux m’a donné les coordonnées d’une association de patients, l’ANPACO, avec qui je suis rentrée en contact pour essayer de me faire rembourser mes trajets. J’habite à 800km de Paris, et j’ai réalisé tous ces trajets en train,mais impossible d’obtenir les remboursements, mon dossier n’étant jamais « complets » ; j’ai fini par baisser les bras, après avoir tout renvoyé …

Mais Madame Dellis, présidente de l’association m’a très gentiment conseillée de reprendre les démarches, m’a proposée de lui envoyer les données qu’elle va à son tour transmettre à la cpam, afin que j’obtienne ces paiements, et je lui en suis très reconnaissante.

Nous sommes maintenant dans l’attente de ces règlements.


G. de B.




Comentarios


bottom of page