Témoignage #51 : Et, ... après une énucléation ...

J’ai été énucléée en février 2020.

La prothèse définitive a été mise en place 6 mois plus tard, avec un confort plus ou moins satisfaisant, jusqu’en février 2021, où j’ai ressenti des démangeaisons, la paupière inférieure était enflammée et ne fermait plus, entraînant même parfois des irritations et une infection. J’en ai parlé avec l’oculariste puis avec l’ophtalmologue, qui n’ont pas pu améliorer le problème. J’ai alors pris contact avec Madame Dellis, Présidente de l’ANPACO, qui m’a dirigée vers le Professeur Bacin, membre du Conseil scientifique. Monsieur Bacin, m’a recommandé une pommade antibiotique, et après 2 mois de traitement, l’infection a complètement disparu. Le Professeur Bacin, m’a aussi conseillé une pommade spécifique pour la paupière qui améliore nettement la souplesse et participe au confort. Dans le même temps, l’oculariste a repris la prothèse, et l’a réduite de volume. Actuellement il ajuste la prothèse à chaque rendez-vous. Aujourd’hui la poursuite de ces traitements me procurent un confort plus satisfaisant. Par ailleurs, le Professeur Bacin m’a suggéré de rencontrer un chirurgien pour une éventuelle auto-greffe de graisse, en vue d'améliorer encore le confort et l’esthétique. Il m’a fourni les coordonnées de plusieurs spécialistes à Paris. Je vais aller consulter.


O.L.